cabinet ophtalmo bordeaux Prendre rendez-vous Prendre rendez-vous

Les tumeurs oculaires


Description :

View Video
Le mélanome uvéal est une tumeur rare : 500 à 600 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année en France.
C’est l’examen du fond d’œil qui permet le diagnostic du mélanome.

Symptômes :

La tumeur peut être totalement asymptomatique ou responsable de troubles visuels variables :
- Des éclairs lumineux
- La perception de corps flottants
- Une amputation du champ visuel
- Une baisse d’acuité visuelle
Les mélanomes uvéaux ont un aspect de tumeur en relief le plus souvent pigmentée.

Différents examens complémentaires permettent de confirmer le diagnostic et de guider le choix du traitement. Il s’agit essentiellement de l’angiographie et de l’échographie.

Traitement :

Il est variable en fonction de la localisation et de la taille du mélanome :
Le traitement est conservateur pour les lésions de petite et moyenne taille (protonthérapie, curithérapie et /ou plus rarement chirurgie d'exérèse localisée). L'énucléation reste en revanche nécessaire pour les lésions de très grande taille.

Évolution post-opératoire :

Après radiothérapie (protonthérapie ou plaque radioactive) de volumineuses tumeurs, des complications peuvent survenir en particulier une exsudation ou une hypertonie oculaire.

Après chirurgie d'exérèse, les éventuelles complications sont plus précoces notamment une hémorragie intra vitréenne ou un décollement de rétine.

Le suivi doit être prolongé et rigoureux avec un examen ophtalmologique et général (échographie hépatique) tous les 6 mois.

Le principal problème réside en l'évolution générale, en effet malgré une réponse tumorale oculaire satisfaisante, on observe une atteinte métastatique dans un petit pourcentage de cas. On peut réaliser des analyses chromosomiques de la tumeur, par étude génomique, après ponction à l’aiguille transclérale ou biopsie transvitréenne au vitréotome 27G TDC.

Les anomalies les plus souvent retrouvées sont la monosomie 3 et la multiplication du 8 au niveau des cellules tumorales.

Il existe un lien entre ces anomalies et le pronostic vital du patient.

Les recherches se poursuivent afin d’identifier d’autres marqueurs moléculaires encore plus spécifiques à un haut risque de rechute ; Ces signatures moléculaires pourraient aussi servir de cibles à de nouvelles thérapeutiques.

Liens :